Je ne vous souhaite pas bon vol…

Les beaux jours arrivent comme on dit. Les vacances d’été arrivent. Je ne veux pas vous effrayer mais des individus peu recommandables rodent peut être autour de chez vous

Porte défoncée, tiroirs ouverts, meubles renversés… Cette scène typique d’un intérieur cambriolé pourrait arriver dans n’importe quel type de logement, n’importe où. Mais les voleurs ne choisissent pas les logements au hasard. Ils évaluent attentivement les objectifs et les risques, parfois à plusieurs reprises avant d’agir.

Voici quelques statistiques concernant le vol.

D’après les statistiques les voleurs empruntent les accès suivants pour pénétrer à l’intérieur d’une maison:

Porte d’entrée – 34 %
Fenêtre du rez de chaussée – 23 %
Porte de derrière – 22 %
Garage – 9 %
Portes ou fenêtres restées ouvertes – 6 %
Cave – 4%
Portes ou fenêtres à l’étage – 2 %

Comment bien protéger sa maison des voleurs

Poursuivre la lecture

Les “nouvelles” arnaques immobilières…

Le marché immobilier est aujourd’hui de plus en plus la proie, de personnes malveillantes, qui cherchent à voler votre argent. En effet, parce que cela n’arrive pas qu’aux autres, l’arnaque immobiliere se répand, notamment depuis la digitalisation du marché de l’immobilier, que ce soit pour la location ou la vente, d’une maison ou d’un appartement.

Nous allons essayer de vous aider, à éviter de tomber dans les pièges tendus par des personnes peu scrupuleuses.

Les arnaques immobilieres sont de plus en plus nombreuses. Et elles commencent toujours de la même façon… vous êtes contacté par email, sur les sites de petites annonces (ebay.fr, leboncoin, pap, vivastreet, etc)

Les différentes arnarques :

Poursuivre la lecture

Les prix ont baissé à CHERBOURG

Pierre Villedieu, de l’agence Régine Villedieu Immobilier, dévoile pour LaVieImmo.com les clefs permettant d’appréhender le marché cherbourgeois.

LaVieImmo.com : Dans quel état se situe le marché à l’heure actuelle ?

Pierre Villedieu : Il se remet doucement de deux années difficiles. Nous avons bien sûr ressenti les effets de la crise avec des baisses de prix de 20 % en moyenne, mais pas sur tous les types de biens. Les pavillons sur sous-sol typiques des années 70 ont ainsi beaucoup souffert, tandis que les biens plus haut de gamme ont forcément été plus épargnés.

Poursuivre la lecture

Régine Villedieu Immobilier