Le dossier locataire, comment faire ?

180

Vous cherchez un logement en location et vous souhaitez préparer la constitution du dossier locataire, étape importante s’il en est ?

Dans cet article Régine Villedieu Immobilier votre agence immobilière à Cherbourg va vous guider pas à pas pour préparer au mieux votre démarche et mettre toutes les chances de votre côté !

La majorité des agences qui proposent de la location ainsi que les bailleurs particuliers vont faire plusieurs visites pour un même bien. Ils vous demandent donc un dossier de locataire pour déterminer quel est le candidat le plus susceptible de bien entretenir le logement et d’être fiable sur les loyers. Pour cela, ils ont besoin de vous cerner au maximum. Il va vous être demandé différentes choses pour constituer votre dossier, on vous explique tout ici :

Les documents obligatoires

Comme nous vous le disions, vous allez devoir fournir un certain nombre de documents incontournables pour constituer votre dossier locataire :

  • une pièce d’identité parmi les documents suivants : carte d’identité, passeport, permis de conduire, titre de séjour,
  • un document justificatif de domicile parmi les éléments suivants : vos trois dernières quittances de loyer ou une attestation de votre bailleur indiquant que vous êtes à jour de vos loyers, une attestation d’élection de domicile ou une attestation sur l’honneur de l’hébergeant chez qui vous résidez,
  • un ou plusieurs documents attestants de votre activité professionnelle parmi : votre contrat de travail, un extrait de K ou K bis, une carte professionnelle, une preuve d’immatriculation au Registre national des entreprises,
  • un ou plusieurs justificatifs de ressources parmi : l’avis d’imposition, les trois derniers bulletins de salaire, les bilans d’exercices pour les activités non salariées ou avis de retraites/pensions/indemnités

La plupart des agences ou bailleurs vous demanderont également une fiche de renseignements afin d’avoir les informations de base vous concernant. Cette fiche contient généralement :

  • Vos nom et prénom
  • Votre date de naissance
  • Votre nationalité
  • Votre adresse actuelle
  • Vos adresse mail et numéro de téléphone
  • Votre situation familiale (célibataire, marié.e, divorcé.e etc.) et éventuelles personnes à charge
  • Votre type de contrat (CDD, CDI…), profession, ressources (APL, pensions etc.)

Cette fiche de renseignements et les documents qui vont y être joints vont permettre au bailleur ou à l’agence de vérifier que vous êtes en capacité financière de régler votre loyer dans les temps. De même, cela va permettre de vérifier que vous ne cherchez pas à louer un appartement pour une personne alors que vous avez 3 ou 4 personnes à charge ce qui risquerait de détériorer le bien trop rapidement. Cette fiche va être à compléter pour chaque personne qui occupera le logement (deux fiches pour un couple par exemple).

Nous vous conseillons donc d’être transparent et de fournir des documents authentiques lors du dépôt de votre dossier afin de ne pas vous retrouver dans une mauvaise posture (l’usage de faux étant interdit par la loi) une fois entré dans le logement ou au moment de la sortie du bien.

Les documents interdits

Si certains documents sont demandés par tous les bailleurs, certains ne peuvent absolument pas vous être réclamés lors de la constitution de votre dossier, comme par exemple :

  • votre carte vitale
  • un relevé de compte bancaire
  • un RIB
  • un dossier médical
  • un extrait de casier judiciaire

Attention ! Si l’on vous demande un chèque ou un virement de réservation, surtout méfiez-vous !

Les premiers versements sont à réaliser uniquement au moment de la signature du bail, en aucun cas pour bloquer ou réserver un logement. A ne pas confondre avec le dépôt de garantie qui est une somme d’argent versée à l’entrée dans les lieux et qui vous sera restituée à la sortie, sauf en cas de dégâts (pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à consulter cet article : https://www.reginevilledieu.com/magazine/droits-et-devoirs-du-locataire/). Le montant du dépôt de garantie vous est détaillé en amont, potentiellement dès la visite et correspond généralement à un mois de loyer sans les charges. Avec un montant de « réservation » du logement, vous risqueriez de ne jamais revoir votre argent et de perdre le logement.

En revanche, vous pouvez transmettre si vous le souhaitez votre RIB pour mettre en place un prélèvement automatique avec le bailleur une fois entré dans le logement. Dans ce cas, vous devrez normalement signer une autorisation de prélèvement SEPA et en aucun cas des frais de réservation ne peuvent vous être demandés.

Comment valoriser votre dossier

Le marché de la location est assez tendu dernièrement alors afin de mettre toutes les chances de votre côté votre agence immobilière à Cherbourg vous conseille de préparer en amont les documents de votre dossier locataire afin de pouvoir les transmettre rapidement, tous en même temps pour éviter les relances ou les pertes. Si vous correspondez aux critères notamment financiers, plus vous serez réactifs plus vous aurez de chance d’être sélectionné.

De plus, vous pouvez également fournir des éléments complémentaires qui vont venir rassurer votre bailleur comme par exemple une attestation de la CAF avec le montant des APL que vous percevez déjà (ou une simulation, attention celle ci n’est pas fiable à 100%) ou tout autre document qui peut venir démontrer la solidité de votre dossier.

Avoir un garant par exemple, permettra de rassurer votre bailleur quant à d’éventuels problèmes de paiement de vos loyers. Cela peut-être un parent, un ami, un proche ou toute personne qui peut s’engager financièrement à vous aider en cas de difficulté (idéalement quelqu’un qui est en CDI et dispose d’un revenu de 4x le montant du loyer que vous envisagez). Cette personne devra signer un acte de cautionnement qui engage sa responsabilité. Il faudra fournir pour elle le même type de documents administratifs que pour vous (pièce d’identité, revenus, situation).

Si vous n’avez pas de garant possible dans votre entourage, il existe des garants institutionnels. Nous vous en présentons deux tout de suite.

Les garants payants

Si vous ne disposez pas de garant physique, vous pouvez opter pour un garant privé payant c’est-à-dire un assureur à qui vous allez payer une cotisation (un % de votre loyer chaque mois).

Cette solution présente plusieurs avantages notamment :

  • l’assurance de la garantie, contrairement à une personne physique qui peut par exemple devenir insolvable
  • elle est gratuite pour le propriétaire (c’est vous locataire qui êtes débiteur, contrairement à l’assurance loyer impayé que peut souscrire le propriétaire)

Si vous ne correspondez pas aux critères d’admissibilité d’une garantie payante, vous avez également une solution de garantie institutionnelle que nous vous présentons maintenant.

La garantie VISALE

C’est une caution proposée par l’Etat et gérée par Action Logement.

Elle peut être envisagée pour :

  • les personnes de moins de 30 ans,
  • les plus de 30 ans en situation précaire ou gagnant moins de 1500 € par mois.

Elle prend donc en charge les profils souvent refusés par les garants payants ou par l’assurance loyer impayé. En revanche, la couverture prend en charge moins de choses pour les propriétaires donc peut être moins intéressante et paraître moins rassurante de par les dossiers pris en charge.

Les propriétaires ne sont pas tenus d’accepter un garant, quel qu’il soit. Mais cela peut être un plus et pourra faciliter votre accès à un logement.

Pour terminer, cela ne fait jamais de mal de le rappeler, un élément non négligeable dans votre recherche de logement va être la bonne impression que vous allez faire lors de la visite.

Alors soyez ponctuel, n’hésitez pas à exposer en quelques mots votre situation, à avoir éventuellement une copie papier de votre dossier à présenter lors de la visite et à être réactif pour transmettre votre dossier locataire si le logement vous intéresse.

Et maintenant, bonne chance à vous !

 

Régine Villedieu Immobilier