FR - EN - NL



 
Page 1/1  (5 articles)   1 
Précédente  Suivante  

11-02-2016

Balade dans la Hague

Un dimanche en Cotentin, il peut y avoir de la pluie, faut avouer que c'est assez rare mais ça arrive... Une tempète s'annonce alors on prend la voiture et on va se balader dans la Hague... Direction la pointe de Goury à Auderville connue pour son phare, pour voir les élements commencer à se déchainer, je dit bien commencer le plus gros de la tempète est prevu pour la nuit.

Voici quelques photos :









En passant à Omonville la Rogue, nous nous souvenons avoir vu une affiche pour une expo photo au manoir du Tourp, c'est l'expo des photos de Francois. On a tous vu un de ses clichés qui nous font sourire, où il y superpose une image décalée de son téléphone portable et la realité. Alors on y va! On y decouvre l'histoire des photos de François Dourlen ainsi que ses photos évidement! On s'amuse à essayer de reconnaitre les lieux où elles ont été prises! La visite est gratuite et se fait assez rapidement, bref on recommande!

Voici quelques photos pour vous donner envie d'y passer :



Lire la suite
 
 

13-05-2015

Régine Villedieu Immobilier sur le podium!



Superbe victoire de Kenny Roosens ce week-end à Portimao au Portugual lors de la première manche du Championnat d'Europe KFJ!

Le logo de l'agence Régine Villedieu Immobilier sur la plus haute marche du podium!!

Lire la suite
 
 

02-05-2014

Interview sur France Bleu cotentin

Cette semaine Pierre à répondu a une interview pour l'émission "Manche Terre d’Entreprise" sur la radio France Bleu Cotentin.

Vous pouvez l'écouter ici grace au lecteur multimedia :




Lire la suite
 
 

13-04-2014

Photos aériennes dans le Val de Saire !

En ce dimanche après-midi, la météo était particulièrement clémente!

Décollage depuis l'aéroport de Maupertus ou se trouve l'aéro-club Jean Piquenot, pour un petit tour au dessus du Val de Saire.

Survol de l'anse du brick, phare de Gatteville, Barfleur, Saint Vaast la Hougue, Tatihou...

Lire la suite
 
 

20-05-2013

Zoom sur une artiste..

Tags : , Découverte, Zoom

Diane RAUSCHER-KENNEDY, née en Angleterre d’un père américain et d’une mère britannique, mais je revendique fièrement la nationalité française, et d’horizons aussi différents que célèbres, a eu une enfance totalement atypique au milieu d’une famille qui vivait une légende de façon déjantée. Épouse, mère et femme d’intérieur pendant plus de 40 ans elle voit sa vie basculer à 60 ans et en 24 heures chrono ! Elle devient alors artiste peintre et spécialiste des incidents catastrophiques les plus inimaginables…Particulièrement culottée et avec un sarcasme décapant, elle raconte dans ses mémoires son enfance de conte de fée et les incroyables tribulations auxquels elle a su faire face avec humour et ironie.

Diane Rauscher-Kennedy a une enfance de conte de fée délirante : Jeune fille dynamique issue d'un milieu aristocratique, elle grandit entourée de nombreux amis et mène une vie passionnante et remplie de mille et une petites choses qui rendent son monde si merveilleux. Et puis un jour, tout bascule ! Son univers s’effondre et elle doit faire face à la réalité de sa nouvelle vie. Une nouvelle vie difficile mais qui lui permet de réaliser qu’elle a tant gagné en perdant tout…

Arrivée en France à l’âge de 17 ans. J’ai suivi des études mais je n’ai jamais exercé mon métier préférant accorder tout mon temps à l’éducation de mes enfants.

Cette période de ma vie douce et très heureuse c’est soudainement assombrie.

Résignée à vivre seule avec comme partenaire une maladie orpheline très invalidante siégeant tout particulièrement au niveau des mains j’essaye chaque jour de « dompter la bête ».

Je suis arrivé à la peinture par hasard. Je n’avais jamais touché un pinceau de ma vie avant que mon fils me lance le défi de lui peindre une toile. Ce moment fut pour moi une véritable révélation qui a transformé mon existence. Je me suis découvert des talents qui m’étaient totalement inconnues. Devant un chevalet je prends le dessus sur la maladie en torturant mes doigts, en les obligeant petit à petit à récupérer une amplitude qui leur faisait défaut. C’est la peinture qui m’aide à maintenir la tête hors de l’eau.

Lire la suite
 
 


Page 1/1  (5 articles)   1 
Précédente  Suivante